Reçus quelques courriels…

11/02/2016 11:36

 

Haddock et Basanix sont impayables !

 

On ne dira jamais combien ils ont pu faire avancer le dossier « des milliards disparus de la division Daguet ».

Eux, tout comme une série d’associations de vétérans des Opex de l’époque et quelques-uns de leurs membres les plus tenaces…

Je trouve cela assez magnifique pour vous faire part des derniers développements.

D’autant que ce n’est pas moi qui rédige : Juste un « copier/coller » des plus simples (ça, je maîtrise) !

 

D’abord « l’Ami-râle » :

 

« Je fais un « point » pour savoir où nous en sommes au 6 février (2016).

 

Tout d’abord, une cinquantaine de lettres ont été envoyées par moi-même aux députés qui avaient déjà reçu un courrier :

http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/2016/02/guerre-du-golfe-lettre-%C3%A0-claude-bartolone.html

D’autres courriers doivent être envoyés par des anciens d’AVIGOLFE et par les associations de contribuables de l’ADCC d’André Louis.

J’ai reçu une réponse de Charles de Courson, vice-président de la commission des finances de l’Assemblée Nationale qui s’étonne de l’absence des fonds du Golfe dans la comptabilité publique ! … »

Notez qu’il n’y a pas que lui…

 

« La pression doit monter inexorablement dans les deux prochaines semaines.

 

Depuis l’époque de « L’Arsouille », comme l’appelait le général de Gaulle, la classe politique s’est considérablement renouvelée et, maintenant, près de 50 % des députés n’ont pas trempé dans les magouilles des années 80 et 90 (l'effet Internet).

Ce qui explique les lettres de Nicolas DUPONT-AIGNAN, Patrick HETZEL et Charles de Courson.

C’est la génération qui va prendre le pouvoir !… »

Eh oui, la génération « Y » et demain la génération « Z », le remplacement naturel d’une génération par une autre qui ne fonctionne pas comme leurs prédécesseurs, dont bien des « nouveaux » ne se sentent pas responsables des « anciens », ça va forcément faire « bouger les choses » !

 

« En toute logique, la prochaine série de questions au gouvernement doit avoir lieu aux environs du 20 février, après le remaniement ministériel…

D’ailleurs, pourquoi virer « Le Rian », le « ministre fétiche » du gouvernement ?…

La situation est-elle aussi inquiétante que cela ?… »

Ils sont nombreux à vouloir se tirer loin, la trouille au ventre devant la situation du pays et encore plus nombreux à ne surtout pas vouloir « en être » en cette fin de règne catastrophique…

 

« J’ai aussi envoyé mon bouquin à la « Délégation à l'information et à la communication de la défense (DICoD) ». La très grosse structure d’information de la Défense qui me connaît puisque j’ai donné mon témoignage il y a une quinzaine d’années sur l’OVNI observé au-dessus de Paris le 28 janviers 1994.

 

Jeudi après-midi, surprise !…

Coup de téléphone de l’Élysée !…

 

« C’est la secrétaire du général Benoît PUGA, chef d’État-major particulier du président de la République … Vous avez bien envoyé votre livre « les milliards disparus de la Division Daguet » au général PUGA ?...»

« Oui, absolument !... »

« Il y a un petit problème, la dédicace est adressée à l’Ambassadeur du Koweït en France ! …»

Éclat de rire !...

« Ah la honte !…, je me suis trompé d’enveloppe !… Il y avait une enveloppe pour le général PUGA et une autre pour l’ambassadeur du Koweït !… »

« C’est possible de renvoyer votre livre avec la bonne dédicace ?… »

« Vous savez, cela peut rester comme cela… cela fera rire le général qui connaît bien le dossier !… »

Enfin, le général PUGA préfère une dédicace à son nom !…

Aussi, je vais me fendre d’un envoi plus cohérent…

 

Du coup je me suis dit « Il faut que je téléphone aussi à l’Ambassade du Koweït » l’ambassade du Koweït qui a eu l’air intéressée… »

 

Vraiment, la tête de linotte que devient « l’Ami-râle » m’a fait éclater rire à en malmener ma « côte-manquante » : Mes chirurgiens ont eu beau couper des nerfs sensoriels, quand « je m’éclate », je le sens passer !

 

« Et  c’est comme cela que j’ai pris contact avec le chef d’État-major particulier du président de la République et l’ambassadeur du Koweït !…

 

Bon week-end à tous !…

 

Haddock »

 

Impayable, vous dis-je !

Mais ce n’est pas fini.

Parce que Basanix, il nous en rajoute une couche dans la foulée : 

 

Réponse de sa députée locale à un courriel précédemment envoyé :

 

« Monsieur,

 

J’ai bien reçu votre courrier électronique relatif aux supposées indemnités de la guerre du Golfe et je vous assure lui avoir porté la meilleure attention.

 

J’ai adressé une question écrite sur le sujet au ministre des affaires étrangères et je ne manquerai pas de vous tenir informé de sa réponse.

 

Je vous prie de croire, Monsieur, à l’assurance de mes sentiments dévoués.

 

Joëlle HUILLIER, députée de l’Isère. »

 

Suit le texte de la question que vous pourrez retrouver notamment sur le site de « l’Ami-râle ».

Sur celui de « Basanix », pas encore…

 

 

 

« Madame la Députée,

 

Christophe Caron qui a travaillé au 2ème Régiment d'Infanterie de Marine et 2ème  RIMa vient d’adresser par courriel une lettre à tous les députés. Il y reprend la question qui a été posée à Monsieur Jean-Yves LE DRIAN, Ministre de la Défense, par Monsieur Patrick HETZEL, député du Bas-Rhin, le 15/09/2015, au sujet de l’absence de trace dans la comptabilité publique d’une somme correspondant aux indemnités qui aurait dû être versées au titre de la guerre du Golfe de 1991.

 

Vu l’extrême gravité de la situation il est utile de vous rappeler La question posée qui a été publiée au JO le 15/09/2015 :

« Patrick HETZEL attire l’attention du Ministre de la Défense sur les indemnités de la guerre du Golfe 1991. Le New York Times du 8 septembre 1992 révèle que les banques du Koweït, des Émirats arabes Unis et d’Arabie Saoudite ont viré directement 84 milliards de dollars aux pays de la coalition. Il souhaite savoir si la France a touché ces financements ».

 

La réponse, publiée au JO du 05/01/2016 page 132, est celle-ci :

« Le ministère de la Défense ne dispose d’aucun élément ni d’aucune information permettant d’établir que la France aurait perçu des sommes, transitant par les banques centrales du Koweït, des Émirats arabes Unis et d’Arabie Saoudite, correspondant à des indemnités de guerre versées aux pays de la coalition ayant participé à la guerre du Golfe en 1991 ».

 

Cette réponse du ministre de la Défense est pour le moins surprenante car, il est possible de trouver, sur le site de la direction de l’information légale et administrative (http://discours.vie-publique.fr/notices/912007900.html), un communiqué du ministère des affaires étrangères du 25 février 1991, date du deuxième jour de l'offensive terrestre, relatif à l’attribution à la France d’une aide financière du Koweït par l'émir du Koweït, d'un don de 1 milliard de dollars à la France au titre de son effort militaire dans le Golfe :

 

« L'Émir du Koweït vient de faire savoir au Président de la République française qu'il avait décidé de contribuer à hauteur d'un milliard de dollars à l'effort militaire français pour la libération de son pays.

- Au moment où les soldats français sont engagés dans l'action terrestre destinée à mettre fin à une longue et cruelle occupation, la France apprécie hautement cette manifestation de solidarité. »

 

Ce versement a d’ailleurs été confirmé le 26 février 1991 par le Ministre de l’Économie et des Finances, Monsieur Pierre Bérégovoy devant la commission de la production et des échanges de l’Assemblée nationale, qui a notamment précisé qu’après le versement d’un milliard de dollars soit cinq milliards de francs du Koweït l’hypothèse d’un impôt Golfe s’est éloignée.

(Déclaration publiée par Var Matin dans son édition du 27 février 1991)

Le New York Times du 8 septembre 1992 précise quant à lui que 84 billion $ (1 billion = 1 milliard) ont été payés aux USA, Angleterre et France pour les dépenses militaires par les banques centrales du Koweït, des Émirats arabes Unis et d’Arabie Saoudite aux USA, Royaume-Uni et France.

Sur Wikipédia nous pouvons lire concernant le coût de la Guerre du Golfe 1991 :

France : 1,2 milliard de $ de dépenses militaires

Royaume-Uni : 1,23 milliard de $ de dépenses militaires

États-Unis : 61,1 milliards de dollars de dépenses militaires

Le Royaume-Uni et France devaient donc se partager la somme de 22,9 milliards $ (84 - 61,1).

Dans ces conditions, j’ai dû mal à comprendre que le ministère de la Défense déclare qu’il n’y a aucun élément, ni aucune information qui permettent d’établir que la France a reçu des sommes correspondant à des indemnités de guerre au titre de la guerre du Golfe !

 

J’ai l’impression de revivre l’épisode Cahuzac : « Je n’ai jamais disposé d’un compte en Suisse ou ailleurs à l’étranger. Jamais », « Je nie en bloc et en détail » « Depuis le début, c’est moi qui dis la vérité (…). Je n’ai pas, je n’ai jamais eu, à aucun moment, un compte en Suisse » « les yeux dans les yeux ». Nous allons en savoir un peu plus lors du procès qui se déroulera début févier 2016. Il est utile de rappeler que le compte suisse de Cahuzac a été ouvert en 1992 !

 

Mais, c’est le mais qui est important, l’affaire Cahuzac, c’est l’arbre qui cache la forêt, 600.000 € contre un détournement d’un milliard US $ !

 

En conséquent, nous nous retrouvons avec un mensonge d’État du ministre de la Défense, Monsieur Jean-Yves Le Drian ! Or, Monsieur Jean-Yves Le Drian faisait partie du gouvernement Cresson à l’époque des faits. Je veux bien croire que Monsieur Jean-Yves Le Drian ne soit pas un menteur car effectivement le milliard de dollar s’est perdu avant d’arriver à Paris ?… Comme nous pouvons le lire dans l’article publié par Minute le 10 janvier 2002 : « Dans les archives des RG figure ainsi un "blanc" concernant un mystérieux capitaine Haddock, Haddock qui attribue à feu François Mitterrand un détournement des indemnités de la guerre du Golfe : les pays du Golfe d'Arabie ont signé un chèque de plus d’un milliard de dollars à la France. Cette somme représente les indemnités de la guerre du Golfe et notamment des frais engagés par la Marine Nationale, l'Armée de l'Air, ainsi que l'Armée de Terre au titre de la division Daguet. Ce chèque a été transporté du Qatar par un Falcon 50 et déposé à Zurich sur un compte bancaire suisse au nom de François Mitterrand. Cette opération a eu lieu en présence d'un conseiller fédéral. »

 

Dans ce cas-là, qu’a-t-il été entrepris par les gouvernements actuels et antérieurs pour retrouver ces fonds en cette période difficile pour les budgets ?…

 

Et pendant ce temps, nos militaires de la division Daguet, leurs épouses et enfants qui n’ont pas reçu les indemnités promises (600.000 francs), vivent des moments très pénibles suite aux conséquences du « syndrome de la Guerre du golfe ». 

 

Les faits rappelés ci-dessus sont suffisamment graves pour que soit envisagée, me semble-il, la création d’une commission d’enquête parlementaire pour savoir :

« Où est passé le milliard de la Division Daguet ? » et

« Où sont passés les milliards versés par les banques centrales du Koweït, des Émirats arabes Unis et d’Arabie Saoudite aux USA, Royaume-Uni et France ? »

La commission d’enquête aura donc pour mission de vérifier à quelle date et dans quel compte ces milliards ont été comptabilisés.

En faisant appel à votre sens de l’intérêt public, je vais conclure ma lettre par cette formule empruntée à Momar Guèye, écrivain : « la réponse au courrier des citoyens est sacrée ». 

 

Je vous prie de vouloir bien agréer, Madame la Députée, l’expression de ma plus haute considération.

 

Christian Basano »

 

Là où il fait très fort, l’ami Christian, c’est qu’après que certains aient saisi le « défenseur des droits », le médiateur, qu’Haddock ait écrit à tous les ministres des finances depuis 1998 sans exception, ait mobilisé les services de la DNEF, des douanes et quelques étoilés et élus sur le sujet, désormais les réponses sont apportées à la fois par le ministère de la fraude fiscale de l’économie et de la guerre de la défense nationale, c’est au tour du ministre des affaires étranges étrangères d’être mis dans l’obligation de, soit mentir à son tour, soit déjuger ou ses augustes prédécesseurs ou ses collègues ministres actuels.

 

Pas pour longtemps il est vrai : Comme vous pourrez le constater à l’occasion du remaniement gouvernemental, ils fuient tous les responsabilités !

Que la suite va être charmante !

 

D’autant que je reste personnellement persuadé que dans le « plan initial » voulu par « Mythe-errant » soi-même, il devait y avoir une « révélation » en pleine campagne des présidentielles de … 2016 si on avait continué à compter en septennat, histoire de bien pourrir l’ambiance du moment !

Soit au plus tard le mois prochain.

 

Mais bon, j’avoue que la situation peut évoluer différemment, notamment à l’occasion du « super-Tuesday » qui doit déterminer les candidats au prochain scrutin Présidentiel US.

Simple déduction de ma part : 25 ans que ces détournements sont connus de tous les services de renseignement et personne, absolument personne n’a soulevé le lièvre au pays de la « Liberté d’information » en un quart de siècle !

Oh bien sûr, dans le tas, il y a eu des gens honnêtes qui ne pouvaient pas garder un secret aussi lourd pour eux-seuls…

« Bérêt-Go-voit », qui d’ailleurs avait commencé à délivrer les primes promises aux soldats engagés : « Suicidé ». Deux balles ? Du travail de « pro ».

« Grosse-Ouvre », l’ami des confidences : Suicidé après une luxure à l’épaule. Mais pas avec son arme. Là encore, du travail de « pro », puisque le planton placé sous les fenêtres n'a entendu aucun bruit de détonation suspect.

D’ailleurs cette arme n’a toujours pas « parlé » : On ne sait pas encore d’où elle vient, de quel étui, de quelle série, de quel récipiendaire. Des broutilles…

Et puis encore quelques autres, haut-fonctionnaires ou simples journalistes, dont le rôle est moins certain mais qui ont partagé à un moment ou à un autre l’information, le secret.

 

Les autres se sont tus, les premiers parmi les officiers supérieurs de la « Grande-muette ». La plupart parmi le personnel politique… de tous les bords.

La pétoche au ventre, pour leur carrière, voire simplement pour leur peau !

Où pour les intérêts supérieurs du pays, on ne sait pas trop encore…

La peur de « la pieuvre » et de son système mafieux, type calabrais, napolitain, sicilien.

Un quart de siècle de silence, ça fait réfléchir, effectivement.

 

Conclusion logique : C’est que « le secret » est encore protégé par plus gros, plus fort, plus omnipotent que les seuls réseaux « franco-Gaulois », quels qu’ils soient.

Et les dés vont rouler le 1er mars 2016, ce qui pourrait faire « bouger les positions ».

 

À suivre, bien sûr, parce que cette histoire de bouquins dédicacés pas à la bonne adresse, frôle l’incident diplomatique au moment même où « Fafa l’empoisonneur » laissera place à son successeur à la tête de la diplomatie de mon pays, celui que j’aime tant…

 

Magnifique et merci à nos deux auteurs : Une sacrée paire !

 

I3

 

Source : http://flibustier20260.blogspot.fr/2016/02/recus-quelques-courriels.html

 

—————

Précédent


Sujet: Reçus quelques courriels…

Date: 11/02/2016

Par: I-Cube

Sujet: Moi...

... je n'ai rien dit !

C'est vous et Basanix qui ont fait tout le boulot !

Bien à vous !

I-Cube

—————