Où va « Manu-MacRond » ?

23/02/2017 10:29

 

Moi, je ne comprends plus.

 

Et je n’aime pas du tout ne pas comprendre. Car me voilà avec un candidat à la prochaine présidentielle, qui passe, dépasse, repasse devant « Fifi-le-voyou » pour se positionner au second tour face à « Marinella-tchi-tchi », s’assurant ainsi de servir de « recours-républicain » contre la catastrophe, politique, économique et sociale que cette dernière porte avec elle en mai prochain.

 

Attends, si « En Marche ! » porte une dynamique, c’est bien celle-là, face aux « soces », face aux « extrêmes-soces », face aux « écololo-bobos » (qui se révèlent être des « extrêmes-soces » déguisés – mais ça on savait), et face au candidat des « Républicains-démocrates » sur son « aile-droâte », voire avec ou sans l’appui du « Mc-Momo-Dem’ » de « Bébé-roux » (qui n’est pas roux du tout…) de la sociale-démocratouille-molle.

Ok, là, le « scud » de « Tagada-à-la-fraise-des-bois », bien formé à la fois à la grande ékole des « énârques » dont ils sont issus tous les deux, mais aussi par la sphère « phynancière » qui restait encore « l’ennemi-à-abattre » il y a cinq ans de cela, devant lequel les armes ont été rendues sans gloire ni combat (faisant sombrer les grecs et globalement pleurer les peuples du « Club-Med » des pays de l’Europe du sud), un gars adoubé par la « Trilatérale » et le « Groupe Bilderberg », il avait tout pour lui.

Et puis voilà, la semaine dernière il m’explique à l’occasion d’un déplacement en Méditerranée du sud que je suis l’indigne héritier de « criminels-contre-l’humanité »…

Excusez du peu !

Il est fou, ce gars-là : Est-il né juste pour venir insulter mes ancêtres ?

Et me dire que je suis un sale-kon qui ne mérite pas de vivre, c’est ça ?…

Il vient d’où pour me foutre cette piqûre-là, lui ?

 

C’est quoi un « crime contre l’humanité », au juste. D’après la Cour Pénale Internationale, depuis l’article 7 du « Statut de Rome », ce sont des crimes dès lors qu'ils sont commis sur ordre « dans le cadre d’une attaque généralisée ou systématique dirigée contre toute population civile » : Meurtre ; esclavage ; déportation ; emprisonnement abusif ; torture ; abus sexuels ; persécution de masse ; disparitions ; apartheid, etc…

Punaise, gourgandine, vos ancêtres auraient fait tout ça sans même que je le sache ?

Mais vous êtes tous d’ignobles tortionnaires, peut-être que même moi-même aussi, d’ailleurs…

Notez que cette définition est remise en cause à l’occasion de la Conférence de révision du Statut de Rome à Kampala en Ouganda qui s’est tenue du 31 mai au 11 juin 2010 : L’examen du Tribunal pénal international peut porter aussi, mais pas exclusivement, sur la liste des crimes figurant à l’article 5 à savoir le crime de génocide, le crime de guerre et le crime d'agression.

Diantre…

C’est à peine croyable que vous en soyez tous rendus-là !

Bon, en ce qui me concerne, qu’il y ait eu dans ma famille, côté « pinzuti », des collabos-nazis, même si je n’en suis pas bien sûr, voire encore carrément des « nazillons », comme mes « cousins » qui collaient les affiches de « Maigre-est » il y a quelques années et envoient « leur nichée » au conseil régional des « Parigot-sur-plage » sous les couleurs BBR, ou à Strasbourg, je veux bien l’admettre.

Mais ça ne fait pas de moi un « fils-de » criminel.

Qu’il y ait dans ma famille côté Corsu de vrais colonisateurs, qui sont allés porter les Lumières et la civilisation avec courage et abnégation, faisant au passage barrage aux sujets de la très gracieuse majesté jusqu’à l’autre bout de la planète, je le veux bien encore.

Mais ça ne fait pas de moi un « fils-de » criminel pour autant, au contraire…

 

Que je sois moi-même l’héritier lointain de « Napoléon » (le « cousin » qui a réussi et qui dort aux Invalides dans son septuple cercueil entouré de ses maréchaux), qui a su coloniser non seulement la patrie des « pinzuti » sans mot-dire, mais aussi a su porter les valeurs de ces Lumières partout en Europe et même jusqu’à l’ombre des Pyramides, voire s’apprêtait à commander des « soldats-de-l’an II » pour marcher jusqu’à Pékin, je veux bien l’admettre également.

Je le revendiquerai presque, d’ailleurs.

Car ça ne fait toujours pas de moi un « criminel-de-l’humanité ».

D’autant que le discours « Corsu », celui de mes autres « cousins-natio », rend exactement l’inverse : La « Corsica-Bella-Tchi-tchi » a été achetée, terres, immeubles et meubles-meublants, ainsi que la population qui y vivait, par le roy-louis, comme d’antan on achetait des esclaves en Afrique pour les expédier « aux îles », dans les champs de canne-à-sucre ou de coton…

Après tout, si le coup d’arrêt a été mis au « commerce-triangulaire », c’est bien grâce « au cousin » de chez les « Bonaparte » (qui a eu le tort d’épouser une « becquet » qui lui a fait changer d’avis), en amont des premières décisions de ma IIIème République… abolissant définitivement le « Code-noir » de votre roi-gauloisien (celui qu’on n’a jamais reconnu en « Corsica-Bella-Tchi-tchi » et qu’on a été renverser pour vous…).

Ce qui ne fait toujours pas de moi un « fils-de » criminel…

 

N’empêche, me voilà marri : Comment vais-je pouvoir éventuellement voter pour un type qui me prend pour un fils-de-criminel ?

Même pour « faire barrage » à la peste-blonde…

Alors le mek, se rendant compte de sa konnerie, le week-end dernier à Toulon, il y est allé de son couplet du « mea-culpa », d’après les médias de soutenance.

Qu’on y regarde d’un peu plus près, SVP.

D’abord et dans un premier temps, il a refusé de « retirer » ses propos ou de « s’excuser », revendiquant un « discours de vérité », censé « réconcilier les mémoires » et « préparer l’avenir ».

Ouais, bé sans moâ.

Et puis, n’assumant plus le terme polémique gommé au profit d’un autre, « crime contre l’humain », il s’est mis à louer le « travail formidable » fait à l’époque de l’Algérie gauloisienne par des gens « formidables ».

En notant de mon côté qu’ils ne l’étaient pas tous, loin de là…

Puis aurait passé de longues minutes à demander « pardon ».

Pour ce qui est du « pardon », désolé, mais c’est de la seule compétence exclusive du divin.

Et encore…

Moi, je ne suis pas Dieu, je ne pardonne pas et n’oublie rien (ou si peu) !

Et pour ce qui est des « gens formidables », là encore, je ne suis pas certain. Certes, ils ont créé sans le savoir les nations modernes des « rives-lointaines », mais il était aussi question et avant tout d’enrichir la métropole.

Fausse piste…

Désolé.

 

Et je n’aime toujours pas ne pas comprendre, alors je cherche des explications.

La première qui me vient à l’esprit est issue du contexte :

 

1 – Le « P.soce » a été détruit en profondeur pas ses propres fondeurs ; la « gôche-de-gouvernement » par ses incompétences, ses fraudes (kaka-zut-hack et Cie) ; la « droâte-républicaine-démocrate » de gouvernement par « Bling-bling » soi-même et ses échecs, la « droâte-de-recours » par « Fifi-le-à-déchoir » et l’autisme généralisé des suppôts de « Bling-bling » qui n’ont pas voulu du seul qui avait présumé qu’il ne ferait que 5 ans…

Ne reste plus que la « Gôche-insoumise » qui rêve d’une faillite totale du pays et « Marinella-tchi-tchi », avec une promesse de faillite généralisée…

Et que l’on revoit alors le scénario déjà entendu par ailleurs : Celle-là, si elle passe en 2017, elle n’aura pas de majorité à l’Assemblée, donc pas de gouvernement.

Et il faut qu’elle soit élue ce coup-là, parce que sans ça, en 2022, elle aura cette majorité parlementaire nécessaire à gouverner et que la République sera définitivement morte, sans espoir de retour…

Il faut donc qu’elle vienne se noyer dans le cambouis en 2017, en pense plus d’un.

 

Admettons, mais je ne comprends toujours pas pourquoi baisser son froc et tendre son « trou-duc » et faire ainsi sa propre campagne en jetant l’anathème sur les « fils de »…

 

2 – Peut-être y’a-t-il donc une autre explication. Qui est d’ailleurs une sorte de tourbillon d’idées à te faire faire des 360° plusieurs fois sur toi-même.

Suivez donc les circonvolutions :

La « colonisation » visée ne serait pas celle du passé, mais l’actuelle !

Vous savez cette histoire de « Grand-remplacement »…

En migrant jusque chez vous, les ex-colonisés à qui on a tout appris, même à écrire et compter mais pas à lire correctement la DDHC (ils ne sauraient lire que le Coran, qui n’est même pas écrit dans la langue de leur pays à eux), ils viennent jusque dans vos bras épouser vos filles et vos compagnes pour ôter le pain de la bouche des prolos-locaux…

C’est de la colonisation à l’envers qui en devient criminelle pour les natifs-locaux !

Ce serait ça qu’il aurait voulu dénoncer : Je ne vois que ça.

 

Et d’ailleurs il a si bien tout compris, que pour la même raison, y’en a qui vous affirme qu’il s’agit de remplacer ce sous-prolétariat-là par des machines… « des robots ».

Réponse de « frondeurs » (et autres, jusqu’à y compris Bill Gates), il faut taxer ces robots « qui viennent bouffer le pain de nos arabes » en disait Coluche il y a déjà 30 ans, et instituer un revenu universel de remplacement pour tous.

Là, il s’agit bien d’une solution de criminel : Quand tout sera gratuit, jusqu’à une limite universel, et le reste taxé à plus 100 % – puisqu’il faudra bien déjà taxer à 100 % toutes les productions des robots pour vous donner de quoi becqueter ce qu’ils produisent pour vous en lieu et place des prolos-évincés – la place de l’humain sera réduite à rien (« MacRond » en dit bien qu’il s’agit d’un « crime contre l’humain », le week-end qui vient de passer…), ce qui est totalement criminel.

En fait il visait donc les propos de « Deux-noix-Âme-mont »…

Je ne vois plus que ça.

Et tout le monde est passé à côté !

Splendide…

 

3 – Je vous avoue que cette dernière explication est tellement alambiquée que je ne suis pas bien sûr que vous ayez pu la comprendre.

Alors, à vos commentaires pour m’expliquer, SVP !

 

Ceci dit, j’en viens à conclure que tous ces fats-là pousseraient leurs idéaux jusqu’à l’utopie imbuvable, inhumaine.

Les uns vous préviennent que l’humanité est à la merci d’un virus bien dégueulasse qui la foudroiera si nous ne sommes pas capables d’inventer un vaccin en quelques mois (Bill Gates) ; d’autres investissent des milliards dans « l’homme augmenté », voire « amélioré » jusqu’à en vivre éternellement (Google) ; certains n’envisagent l’avenir de l’espèce que sur la planète Mars et y consacrent des fortunes colossales (Elon Musk) ; pendant ce temps-là, on en vient à imaginer un monde de robots qui travailleraient pour d’autres robots et quelques « happy-few » survivants dont vos gosses ne seront pas, soyez-en sûrs (Âme-Mont), jusqu’à les traiter de « fils de criminels » (MacRond)…

Alors que certains en sont restés à réciter leurs sourates d’un moyen-âge révolu avec l’idée affirmée de vous les enfoncer dans le crâne (et là, j’adore…).

À tous, il manque une sérieuse dose de bon sens et en plus ils compètent pour obtenir vos bulletins.

 

Bé ni les uns ni les autres ne l’auront : Si ça continue, j’irai voter « Cheminable » aux deux tours, comme en 2012.

Une dernière fois.

C’est vous dire si je suis amer, la faute à avoir évincé « Juppette » par quelques autistes qui se sont portés sur « Fifi-le-à-déchoir », clone et pantin de « Bling-bling » : Vraiment tous des autistes-trisomiques, finalement.

Vivement que j’aille mourir dans les effluves inimitables de mon maquis Corsu.

 

Source : http://flibustier20260.blogspot.fr/2017/02/ou-va-manu-macrond.html

 

—————

Précédent