« Opérations Homo » : les effroyables tentations de « Manu-Mak-Rond »

05/08/2017 14:47

 

En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce texte, avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

 

La spéculaire démission du général « Deux-Villes-Liées » et les tensions induites dans l’Etat-major ainsi que dans l’ensemble des Armées n’a aucun équivalent dans la cinquième République.

 

L’image de notre « Président Jupitérien » a terriblement dégringolée dans l’opinion et les dégâts sont considérables dans la Défense car on n’humilie jamais un officier sans provoquer un fort ressentiment.

Notre jeune et inexpérimenté président a totalement ignoré la puissance de « l’Esprit de Corps » qui est au cœur de l’institution militaire.

 

C’est surprenant d’être aussi maladroit, pour ne pas dire irresponsable, pour un homme politique qui doit être capable d’avoir un minimum de compréhension des relations humaines s’il veut que son autorité soit reconnue.

Mais ce n’est pas la première fois que j’ai remarqué que le « Pré-zi-dent » dékonne sévère…

 

Tout d’abord, j’ai absolument détesté les discours haineux du « type Duce » de « Manu-le-Manipulateur » lors de sa campagne électorale.

On se serait cru avant la seconde guerre mondiale où des tribuns allumés et shootés aux amphétamines manipulaient les foules en gueulant dans un micro en désignant une « bête immonde », les Juifs à l’époque.

via GIPHY

 

Evidemment, la comparaison peut paraître excessive à certains mais j’y vois un « petit-Duce-en-puissance », qui promet…

 

Mais, c’est tout à fait conforme à l’évolution politique de notre démocratie qui est devenue un authentique « totalitarisme mafieux » depuis que « Mythe-errant », l’Arsouille » comme le surnommait le général de Gaulle, a détourné en 1990 et 1991 les indemnités de la guerre du Golfe accordées à la France par le Koweït, l’Arabie Saoudite et les Émirats Arabes-Unis ; un détournement de 7 milliards de dollars en valeur 1991 soit 17 milliards d’euros en valeur actuelle.

 

De plus, pour bien marquer son autorité autoritarisme «Manu-Mak-Rond » a fait signer à ses candidats aux législatives un texte assez stupéfiant dans une démocratie et qui tue d’office le débat dans les rangs : « Je certifie sur l’honneur adhérer aux valeurs portées par En Marche et m’engage, si je suis désigné (e) candidat(e) aux élections législatives, à soutenir le plan de transformation et à signer le contrat avec la nation. ».

Dans le contrat avec la nation est indiqué : « On trouvera dans les pages qui suivent le contenu de notre projet, celui qui sera mis en œuvre par le futur gouvernement. Ce sont ces mêmes engagements que je demanderai au gouvernement comme à l’ensemble des parlementaires qui constitueront la majorité présidentielle. »

Après une campagne de déstabilisation soigneusement orchestrée contre « Fifi-le-corrompu », il a réussi à se faire élire avec une large majorité qui s’est soumise d’office au « pouvoir jupitérien » et lui a donné un pouvoir unique !...

Et là, on a la remarquable formule :

[Pouvoir totalitaire + Pouvoir unique] = [Dictature]

 

Au lieu de faire du théâtre, « Manu-Mak-Rond » aurait dû se pencher sur les études du psychosociologue américain Stanley Milgram qui, en 1956 à l’université de Yale, a étudié la soumission des individus à l’autorité.

Il en a conclu que, dans une démocratie, près de 60% des individus sont prêts à se transformer en tortionnaires et en assassins si une autorité prestigieuse leur demande.

 

L’expérience a été refaite maintes fois y compris par France 2 dans le « Jeu de la Mort » où 80 % des « élèves » ont accepté de donner des décharges électriques mortelles à une personne contre laquelle ils n’avaient aucun grief. Terrible…

C’est vrai que c’est prestigieux, la télévision !...

 

D’ailleurs, il faut voir le prestige qui entoure « Manu-Mak-Rond » lorsqu’il gravit les marches du Château encadré par des Gardes Républicains au garde à vous !... Superbe !... M’enfin, est-ce qu’il mérite cela surtout si c’est pour pousser des grognements grotesques pendant l’accouplement après avoir pris ses doses de koke et d’emphet ?...

via GIPHY

 

La soumission au pouvoir des individus est le « drame de l’être humain » car il est complété par le fait qu’il y a 4% de sociopathes dans la société, et dans tous les pays. Des sociopathes qui ne pensent qu’à une chose : avoir le pouvoir sur leurs frères et leurs sœurs, à n’importe quel prix, afin d’en jouir et de profiter des avantages offerts par les institutions.

 

Il faut savoir que 4% de sociopathes autoritaires se complètent très bien avec 60 % de personnes prédisposées à la soumission !...

 

La seule façon d’éviter que les deux ne constituent un totalitarisme, de quelle que forme qu’il soit (nazisme, communisme, islamisme), est qu’il y ait des contre-pouvoirs, une libre information et des débats continuels, c'est à dire une démocratie.

 

D’où ce billet qui fait une synthèse rapide de la situation actuelle.

 

 

On a tous les ingrédients pour faire une « dictature douce », sauf pour les gêneurs, les opposants politiques, car la République donne à « Manu-Mak-Rond » des moyens puissants pour neutraliser ceux qui refuseraient sa « dictature éclairée ».

via GIPHY

 

Alors, jusqu’où peut-il aller ?...

 

Et je suis tombé sur un aparté de « I-Cube » dans son billet « Les dessous de la Colbertisation de « Mak-Rond » du 1er août :

(*) J’ai appris ce week-end, et sous toutes réserves habituelles et coutumières, que l’éviction du général « Deux-Villes-Liées » ne serait absolument pas due à sa « sortie » devant la commission défense de l’Assemblée Nationale.

C’est vrai que c’est plutôt un homme trop bien éduqué et relativement bien « averti » des préséances protocolaires pour s’éviter de sortir le « je ne vais pas me laisser baiser comme ça » qui aurait provoqué l’ire jupitérienne.

Pas très crédible, finalement, même si c’est le prétexte resté officiel.

D’autant que son successeur est à peu-près sur la même ligne « politique & budgétaire », comme tous les autres.

 

La vraie raison – d’après cette source « sûre » qu’il reste à « recouper » –, tiendrait dans le peu d’empressement de l’état-major à empêcher l’attentat prévu le 11 juillet dernier contre « Manu-Mak-Rond » par des djihadistes…

Ils avaient été prévenus et seules les forces de police ont dû faire le boulot en solo et sans appui de la « grande-muette »…

De là à y voir un complot…

Les dates et les circonstances sont effectivement cohérentes entre-elles.

Le reste, ce sont des « faux-nez » sous « fausse barbe » livrés à l’opinion publique.

Une fois de plus, que du vent, un vaste écran de fumée…

 

Trop court pour reprendre l’info – la vérifier, la corréler – et l’intégrer au « roman d’été » à suivre.

Ce qui va m’obliger à penser à « sa suite » qui n’était pas encore prévue.

Si j’ai le temps, je m’en occupe ultérieurement, promis.

 

Effectivement, la démission de « Deux-Villes-Liées » est-elle causée simplement par un refus de voir diminuer le budget des Armées ou y-a-t-il « anguille sous roche », ou même plutôt un « cachalot sous la banquise » ?...

 

Au petit matin, je me suis réveillé en pensant à cette affaire et à une hypothèse encore plus grave qui serait compatible avec le côté « sociopathe » de « Menu-Mak-Rond » déjà révélé par quelques déclarations déjà devenues célèbres (les « Rien », je suis « le Chef », …)

 

Vous savez que notre « Président jupitérien » a tout à fait la possibilité de lancer des « Opérations Homos », pour « homicide », qui consistent à faire liquider des cibles.

En bref, ce sont des « assassinats d’Etat » et on sait que « Hole-Land » en a lancé un certain nombre d’après le livre du journaliste d’investigation Vincent Nouzille. On le sait aussi parce que « l’Ex-sanguinaire » l’a reconnu lui-même dans un entretien avec deux journalistes du Monde.

 

Et si notre « Président Jupitérien » avait très mal pris le dernier courrier du « Capitaine Haddock » au point de demander aux services de liquider ce « Kasse-kouilles » qui sévit depuis de nombreuses années et dont il avait pris connaissance des écrits lors de son passage au secrétariat du Château puis aux « Phynances » ?...

 

Je suis quand même obligé de penser au pire, compte-tenu des suicides de « Béré-go-Voit » et « Deux-Gros-Souvre » et les "accidents" de plusieurs de nos agents au début des années 1990 dont Daniel Levavasseur, détective et ancien agent de la DST.

 

Une hypothèse qui n’est pas absurde d’autant plus que l’un des proches « Kon-Celliers » de « Jupiter », le cinglé « @tali » (il faut euthanasier les Vieux…) est trempé jusqu’au cou dans l’affaire du détournement des indemnités de la guerre du Golfe (petite info qui va faire plaisir à ceux qui ne le savent pas dans les Services…).

 

Lorsque j’ai déposé les infos sur le dossier, j’ai pourtant dit aux contrôleurs et enquêteurs de la DNEF : « Vous dites bien au ministre des Phynances que si je me fait descendre, ça flingue le lendemain !... ».

via GIPHY

Il avait pourtant bien compris le "Sinistre" en question, le célèbre « Déesse-Kha » qui est le deuxième cerveau du détournement des indemnités de la guerre du Golfe et de l’escroquerie sur l’extinction des puits de pétrole en feu (l’affaire Ferrayé/Basano).

 

Incroyable !...

Notre président jupitérien n’est même pas capable d’imaginer que le « Haddock » est la partie visible de l’iceberg, qu’il y du monde derrière, armé jusqu’aux dents, car les militaires ne pardonneront jamais cette affaire surtout au moment où le budget de la Défense est délibérément réduit.

 

Aussi, demander aux Services de liquider le « capitaine Haddock » ne pouvait qu’être extrêmement mal pris, d’autant plus que je ne suis pas le seul à intervenir sur le dossier.

On peut imaginer, avec une certaine logique, que le « Diktateur » a demandé, pour faire bonne mesure, à liquider les membres les plus « Kasse-Kouilles » du « Groupe Jean Renaudin » où on trouve pas mal de hauts fonctionnaires qui luttent contre la corruption de la classe politique.

Ce qui est absolument stupéfiant, c’est que « Manu-Mak-Rond » ait pu penser que les « Services » accepteraient de liquider plusieurs de leurs agents dont un Capitaine de Frégate qui n’est connu que par un pseudonyme !...

 

Réponse inévitable des « étoilés » qui lancent ce type d’opération : « On ne liquide pas nos agents !... ».  Vous voyez les « Services » liquider des correspondants et des officiers de la DGSE sur ordre d’un « Chef » corrompu et pourri jusqu’à la moelle ?...

Dément !...

 

Le « Chef » est tellement intelligent qu’il n’a pas du tout pris la mesure de la situation (la pensée du chef est complexe) et que si les « services » commencent à liquider ceux qui travaillent pour eux, et prennent des risques élevés, c’est la fin même du Service et de l’esprit de corps.

Autant dire de la Défense, car une telle demande pourrait aussi s’appliquer à un « étoilé » qui se révolte et remet en question les « décisions jupitériennes »….

 

Si une demande « d’opération Homo » a été faite par le « Président Jupitérien » sur un ou plusieurs agents des Services, le « Chef » aura été évalué comme "nuisible" pas la Défense.

Un "nuisible tout-puissant", capable de faire une telle « demande de cinglé », ne mérite surtout pas d’être protégé par les « Services » qui ont dû très mal prendre cette affaire.

D’où le refus des « étoilés » de neutraliser une tentative d’assassinat du « Chef » par des islamistes !...

 

Il est évident que l’on ne saura jamais rien de ce qui s’est passé et que la « Grande muette » va rester muette sur une affaire effrayante qui fait penser à  « Kim-tout-fou », le leader nord-coréen faisant liquider son ministre de la défense au canon antiaérien car il s’était endormi pendant un discours !...

via GIPHY

 

Si cette analyse est proche de la vérité, on peut penser que le « Chef » est sous « haute surveillance », notamment par les psychiatres des Armées, parce qu’il a quand même le feu nucléaire sous la main, même si la chaîne de commandement ne lui permet pas - à lui seul - d’utiliser l’arme atomique.

 

Aussi, j’ai comme l’impression que nous risquons d’avoir quelques révélations dans les semaines qui viennent, et que le mois d’août risque d’être chaud, tout du moins dans l’actualité.

 

En attendant une évolution de la situation, j’ai été faire un tour sur le site « Investissement d’avenir » de la CDC, là où l’on trouve les fonds récupérés sur le détournement des milliards de la Division Daguet (7 milliards $ valeur 1991 soit 18 milliards d’euros en valeur actuelle) et sur l’escroquerie sur l’extinction des puits de pétrole en feu (23 milliards de dollars 1991 soit 60 milliards d’euros en valeur actuelle) :

 

Investissements d'avenir :

http://www.caissedesdepots.fr/investissements-davenir

 

EXTRAIT : « Doté de près de 57 milliards d'euros, le Programme d'Investissements d'Avenir (PIA), piloté par le commissariat général à l'Investissement, a été mis en place par l'Etat pour financer des investissements innovants et prometteurs sur le territoire, avec un principe de co-financement pour chaque projet.

 

Les 57 Md€ consacrés par l'Etat aux investissements d'Avenir ont été mobilisés en trois temps :

-      en 2010, 35 Md€ ont été dédiés à la première vague (PIA1)

-      en 2014, le PIA a été renforcé et s'est vu allouer une enveloppe complémentaire de 12 Md€ (PIA2)

-      en 2016, 10 Md€ supplémentaires ont été dédiés au PIA

 

Ce qui donne :

23 Md€ confiés
14,2 Md€ engagés
8 Md€ investis
 »

 

Il y a apparemment encore quelques « beaux milliards » à récupérer pour la Défense…

 

Parce qu’investir dans la défense, c’est aussi investir pour l’avenir !...

Et quand la planète sera pacifiée on pourrait peut-être penser à faire quelque chose de plus positif avec nos moyens astronautiques et nos armes nucléaires comme de construire un « Bouclier spatial » pour protéger la Terre des astéroïdes géo-croiseurs  et des comètes !...

 

Il va y avoir une véritable montée en pression du dossier de la guerre du Golfe parce ce que le « Chef » a réussi à se mettre à dos l’Etat-major des Armées et que la pression monte dans le monde arabe et qu’il est, de plus, franchement dangereux pour la démocratie.

Et ce ne sont pas les Francs-maçons qui me diront le contraire !...

Il y a ainsi plusieurs facteurs qui s’additionnent, et on s’avance lentement, mais sûrement, vers une Divulgation !...

 

Mille Sabords !...

 

Capitaine Haddock

 

 

COMMENTAIRE (I)

En guise d’avertissement à tous « les mauvais esprits » et autres grincheux, on peut affirmer, sans pouvoir se tromper aucunement, que tout rapprochement des personnages qui sont dépeints dans ce texte, avec tel ou tel personnage réel ou ayant existé sur la planète « Terre », par exemple, ne peut qu’être hasardeux et ne saurait que dénoncer et démontrer la véritable intention de nuire de l’auteur de ce rapprochement ou mise en parallèle ! Ces « grincheux » là seront SEULS à en assumer l’éventuelle responsabilité devant leurs contemporains…

 

« Manu-Mak-Rond » a-t-il financé sa campagne présidentielle avec un contrat sur la vente aux Américains d’un logiciel de détection des terroristes ?...

 

Ce serait la deuxième hypothèse pour le refus des armées de protéger « Manu-Mak-Rond » d’un attentat terroriste islamistes qui était prévu le 11 juillet dernier.

C’est ce qu’aurait appris « Deux-Villes-Liées » au moment où « Manu-Mak-Rond » a annoncé la réduction du budget des Armées au début juillet 2017 !...

 

Une hypothèse romanesque contenue dans le roman « Ultime récit » de « I-Cube » qui paraît cet été :

http://www.alerte-ethique.com/2017/08/ultime-r%C3%A9cit-chapitre-quatri%C3%A8me.html

Il faut savoir que les décrets qui concernent la DGSE ne sont pas publics.

 

« Capitaine Haddock »

 

via GIPHY

EXTRAIT

…………

En effet, la « CISA » n’est plus vraiment la CISA. Et Gustave se perd un peu dans des explications pour le moins oiseuses. Il redoute surtout la réaction de son associé très majoritaire soudainement revenu de l’océan indien.

« C’est que… sous la pression, il a fallu se résigner à concéder notre base de données. »

Quelle pression ?

« D’abord, il y a eu les attentats du mois de juillet. À Nice d’abord, le 14 juillet, pour lequel le logiciel a émis une alerte « orange » sans plus de précision que deux départements du sud-est du pays. »

Et alors ? Il a été conçu pour ça, non ?

« Certes, sauf que l’écheveau des pistes à suivre a saturé un peu les forces de l’ordre. Le préfet de région a fait une première « alerte vigilance » en étendant l’alerte à toute la zone PACA et la Corse alors que l’état d’urgence venait d’être levé. »

Oui, et… ?

« Par ailleurs, les effectifs disponibles ont été surtout disposés de telle sorte que la priorité a été donnée à la visite privée en Avignon du Président Landau. Il faut comprendre puisque l’attentat du mois de novembre 2015 au Stade-de-France à Saint-Denis, au moins dans leurs esprits, le visait. On pense même désormais que les fusillades sur les boulevards et l’attaque du Bataclan devaient avoir pour objectif de dégarnir sa garde rapprochée autour du stade afin de faciliter l’intrusion des commandos-suicides… »

Ce n’est qu’une hypothèse, mais fort probable compte tenu du minutage et du déroulé de ces attaques simultanées.

« Donc, la côte d’azur a été laissée pour compte. » Et Gustave de décrire par le menu la folle trajectoire du camion fou, la polémique qui a suivi et les retombées en termes de « choc psychologique ».

 

« Or, nous avons été les seuls à prévenir. Et après l’attentat normand contre prêtre et ses fidèles, même si là encore le logiciel n’avait pas réellement vu l’arrivée du passage à l’acte…

– Les « zombies » n’étaient pas encore au point ?

– Non, Dimitri et Huyck travaillaient dessus. Ça n’a été « opérationnel » qu’ensuite, justement avec les données collectées à l’occasion de ces deux attaques…

– Bon et alors ? Je ne comprends pas de quelle pression il s’agit. « BBR » n’était pas encore totalement au point, il me semble.

– Mais le ministère souhaitait déjà, à partir de ce moment-là, avoir la mainmise sur notre système-expert.

– Et ? Vous ne leur avez pas proposé un accès illimité ?

– Si bien sûr. Mais j’ai aussi une hiérarchie. Et celle-là subissait les assauts de l’OTAN pour se nourrir à la même source.

– Bon. Et puis ?

– Et puis, tout ce que j’ai pu sauver c’est un accès libre pour nous et nos ministères.

– Sauver de quoi ?

– D’une… concession exclusive américaine… »

Là, normalement, Paul aurait dû éructer ! Et quel que soit l’endroit d’où il communiquait, une pluie de scuds devait s’abattre sur le crâne dégarni de l’amiral Gustave dans la seconde qui allait suivre.

Mais Ô divine surprise, rien !

« – C’est Palantir qui a fait la meilleure offre. Vraisemblablement financée par la CIA ou la NSA. Voire encore une autre agence américaine.

– …

– Puis il a fallu négocier avec le ministère des finances, sur instigation du ministère de la défense et contrôle du ministère de l’intérieur.

– Je sais. »

Comment ça, il sait ?

« En fait, le décret autorisant l’opération a été signé très rapidement par le ministre des finances, celui qui va devenir le Président et a trouvé là la meilleure façon à la fois de  financer sa campagne et de faire plaisir aux décideurs américains qui vont garantir son élection »

Pardon ?

Là, c’est (l’amiral) Morthe-de-l’Argentière qui en reste coi, tétanisé…

……….

—————

Précédent