Guerre du Golfe 1991 : lettre d’un ancien des OPEX au Médiateur de la République

10/07/2015 12:07

 

Ci-dessous une lettre envoyée par Vincent FILIMOEHALA, vétéran de « l’Opération Daguet », au Médiateur de la République, au sujet des indemnités de la guerre du Golfe, disparues, et de la prime de guerre promise, et jamais touchée…

 

                                Le : 9/07/2015.

 

                                          Monsieur FILIMOEHALA    Vincent

                                          à

                                          LE MEDIATEUR DE LA REPUBLIQUE

                                          Défenseur des DROITS

                                          7, rue Saint-Florentin

                                          75 008 PARIS.

« Par la voie hiérarchie »

Objet : Demande de saisie du médiateur de la République.

 

 

                                       Madame, Monsieur,

 

       Je soussigné  Vincent FILIMOEHALA, ai l’honneur de solliciter de votre  très haute bienveillance la transmission de ce courrier, et du dossier qui l’accompagne, au médiateur de la République.

 

     Un litige concernant, «  Les indemnités de la guerre du Golfe 1991 », m’oppose en effet au suivant :

-    La Banque Société GENERALE (Mans .72)

-    Ministère de la Défense.

-    Ministère des Finances (Bercy).

 

     De ce fait, je souhaiterai obtenir une régularisation de ma situation datant depuis 1993, date auquel un dysfonctionnement avait été constaté lors du virement de mes propres indemnités de la guerre du Golfe 1991, dont le virement avait été effectif après avoir pris connaissance devant les autorités militaires  venus a cet effet en 1992, au 137°RI-CMFP de « Fontenay-le-Comte » pour nous faire signer l’état de paiement officiel ce matin là.

 

     Or, a ma grande surprise ! c’est en me rendant a ma banque Société GENERALE du Mans (Sablons) , que ma conseillère me fait savoir que le virement est bien arrivée, mais qu’il y a un blocage venant de haut ? Qui ne m’autorise pas de pouvoir en bénéficier….A ma stupéfaction, je lui demande des explications ? Alors que j’avais eu l’un de mes camarades militaires un certains (Caporal Bernard LEBRUN) qui me confirme qu’il a bien perçu sa prime soit un montant de plus de (600 milles francs) soit (100 milles euros) env.

 

     Ma conseillère me fait savoir qu’une personne est venue à  l’ouverture de l’agence pour lui signifier l’interdiction… qui elle-même ne savais pas pour quel motif ?

 

      Une désillusion qui va vite me faire ressentir ! En rentrant chez moi, où là je reçois un coup de fil anonyme (X) qui me confirme l’interdiction de mes indemnités et qui me demande s’il j’avais pu toucher que je devais absolument les rendre au risque d’avoir de grave souci de vie ! Ainsi l’on me profère des menaces par téléphone relative à  nos indemnités de la guerre du Golfe 91.  C’est a ce même sujet ! que je reçois à nouveau l’appel de mon camarade de régiment (Caporal LEBRUN Bernard) qui me faits savoir qu’il a lui-même reçus des menaces à son encontre et qu’il n’allait pas céder a ces menaces exigeant que nous avons bien mérité  ces indemnités pour notre engagement dans le Golfe 91,disant que tout service rendu à la Nation mérite reconnaissance. 

 

     Face aux menaces de « mort » proférés à mon encontre ! J’ai gardé mon silence par peur ! Pour ma famille et pour moi-même.

 

    Si, j’ai repris mon combat pour que cette affaire soit mise en lumière, c’est suite aux lanceurs d’alertes tel que (M.DUBOC J-Charles) a ces nombreux actions qu’il a mené depuis de longues années sur la disparition des « Milliards de la division DAGUET » sans le savoir que j’étais victimes comme bon nombre de mes camarades militaires à l’époque du 137°-CMFP à qui l’on nous a dépêché des autorités militaires de Paris pour le traitement de nos propres indemnités de la guerre du Golfe 1991, et que ce rêve nous a été volé..

 

    Un livre est sorti celui sur « Les Milliards disparus de la division DAGUET »  auteur (M.DUBOC Jean-Charles) Ce livre est actuellement mis en vente libre sur le site « Amazon.com » Que je vous joins à mon dossier.

 

   Ps : je ne vous cache pas, l’effet que cela aura envers  les « dix milles militaires & vétérans »  de la division DAGUET, que celui de savoir que l’on leurs a caché la vérité sur leurs propres indemnités pour service rendu à la Nation lors de la première guerre du Golfe 1991, et qui a ce jour beaucoup se demandent encore où sont passés ces fonds publics… ?

 

   Si, aujourd’hui ! je fais appel à vous, c’est que j’espères malgré toutes mes actions menées à ce jour, depuis des années ne soit pas en vain et que par  la voie du « Médiateur de la République » l’on puisse enfin me rendre ma dignité pour  service rendu à la Nation lors de la guerre du Golfe 1991 et sous le signe du « Devoirs de Mémoires ».

 

   Dans l’attente de vous lire ou de vous entendre dès lors d’un éventuel entretien avec vous, que je me tiens à votre entière disposition et vous remercie  bien pour toute l’attention portée à mon égard.

 

Daignez agréer, Monsieur le délégué Médiateur de la République, l’assurance de mon profond respect.

 

 

                                                                          Monsieur FILIMOEHAL A   Vincent

 

 

 

Réponse d’Aline DUPEYRON,  directrice  du département « Recevabilité – orientation – accès aux droits » 

 

 

P.S. Le Défenseur des droits est né de la réunion de quatre institutions : le Médiateur de la République, le Défenseur des enfants, la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité (HALDE) et la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité (CNDS).

 

Réponse du Défenseur des Droits

 

 

—————

Précédent


Sujet: Guerre du Golfe 1991 : lettre d’un ancien des OPEX au Médiateur de la République

Aucun message nʼ a été trouvé.