Guerre du Golfe 1991 : Lettre au président de la République (I)

19/11/2014 13:31

 

 

 

Je mets en ligne une lettre qui vient d'être envoyée au Président de la République par Atama TEUGASIALE, un vétéran de l'Opération Daguet, au sujet des indemnités de la guerre du Golfe et du Syndrome du Golfe.


 

 

Le 19 novembre 2014

 

Monsieur Atama TEUGASIALE

 

Monsieur François HOLLANDE

Président de la République

Palais de l'Elysée

55, rue du Faubourg Saint-Honoré

75008 PARIS

 

Lettre recommandée avec A/R

Objet : indemnités guerre du Golfe

P-J :
- Lettre au Premier Ministre

-  Réponse ministre de l'Economie

- Titre de reconnaissance

 

Monsieur le Président de la république,

 

Après avoir avisé le Premier Ministre (copie jointe) ainsi que le Ministre du Budget, et n'ayant pu vous remettre mon courrier en mains propres, lors de votre visite en Nouvelle-Calédonie, le 17 novembre 2014, je me permets de  vous transmettre ma requête concernant les indemnités détournées de la guerre du Golfe payées à la France par le KOWEÏT.

 

Pour information, malgré les diverses démarches effectuées, depuis courant juin 1998 jusqu'à ce jour, par Monsieur  Jean-Charles DUBOC, ancien commandant de bord à Air France, qui tient le site « Alerte Ethique », sachez, qu'il n'y a jamais eu de démenti à ces accusations par les différents ministères concernés.

 

Cette prime de guerre, prévue pour la participation à ce conflit, n'a jamais été virée, alors qu'elle avait été promise par le gouvernement de l'époque. Certains militaires l'ont touchée, mais ils ont dû la rendre très peu de temps après, Pour quelles raisons ?...

 

Plus grave encore, plusieurs vétérans souffrent du « syndrome du Golfe » dû à l'inhalation de particules d'uranium appauvri utilisé sur certaines zones de combat. Certains sont mêmes décédés... (Copie jointe d'un Titre de Reconnaissance de la d'un frère d'armes).

Malheureusement, à l'heure actuelle, leur pathologie n'a jamais été reconnue officiellement par l'Etat.

 

Lors de votre discours au centre culturel TJIBAOU vous affirmez : « croire à la force
du dialogue et du respect
. »

Pouvons-nous espérer obtenir votre appui afin qu'une enquête soit diligentée et que ce
dossier soit à l'ordre du jour pour que chacun ait sa part de vérité ?...

 

C'est pourquoi, au nom de tous mes camarades vétérans vivants et décédés, familles, épouses, veuves, enfants et orphelins, face aux divers disfonctionnements constatés, j'ai l'honneur de solliciter votre bienveillance afin de faire valoir nos droits et que toute la lumière soit faite sur ce détournement.

 

Je sais, Monsieur le Président, que vous êtes extrêmement sollicité.

 

Pour ma part, je suis un homme de terrain, Vous, un Serviteur de la République et de ses Valeurs, j'ai une entière confiance en votre jugement.

 

Dans l'attente, je reste à votre disposition pour tout renseignement complémentaire.

 

Je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, l'expression de ma plus haute considération.

 

M. Atama TEUGASIALE


 

Vous trouverez ci-dessous la réponse de l’Elysée à ce courrier :

 

Le Chef de Cabinet

du Président de la République

 

Monsieur Atama TEUGASIALE

 

Paris le 3 décembre 2014

 

Monsieur,

 

         Le Président de la République a bien reçu le courrier que vous avez souhaité lui adresser.

         Très attentif aux préoccupations des Français ainsi qu’au maintien d’un échange avec ses concitoyens, Monsieur François HOLLANDE m’a confié le soin de vous assurer qu’il a pris connaissance de votre démarche.

          Aussi n’ai-je pas manqué de la signaler à Monsieur le Ministre de la Défense  qui vous tiendra directement informé de la suite susceptible d’y être réservée.

          Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’assurance de ma considération distinguée.

 

Isabelle SIMA

 

—————

Précédent


Sujet: Guerre du Golfe 1991 : Lettre au président de la République (I)

Aucun message nʼ a été trouvé.