Guerre du Golfe 1991 : lettre à la Délégation à l'information et à la communication de la défense (DICOD) - Avec présentation humoristique

14/09/2017 12:54

 

Le dossier du détournement des indemnités de la guerre du Golfe par « Mythe Errant » est toujours soigneusement caché aux Français et aux Françaises qui doivent rester endormis même si « Manu » les réveille régulièrement avec ses « bugs » hebdomadaires (Les « Riens », les « Fainéants, le « Plus grand pont aérien de l’Histoire… ».

 

Mais, peut-être qu’un jour, notre « Président Jupitérien » descendra de son trône pour se pencher sur une vieille affaire où la Défense s’est fait faucher 7 milliards de dollars, ce qui réveillera le public qui doit rester assoupi et idolâtre.

 

Enfin, en attendant, il va quand même falloir que je pense sérieusement à la Cave du Château car j’ai bien l’intention de picoler quelques flacons avec « I-Cube », Vincent et Atama, qui viendra spécialement de Nouvelle-Calédonie, et surtout avec le Général « Deux-Villes-Liées » quand nous serons reçu par « Manu » pour une explication de texte sur le dossier.

Il y a quand même 11,8 milliards d’euros disponibles dans le « Plan d’investissement pour l’Avenir » dont 10 milliards ont été empruntés il y a un an et demi, soi-disant pour le PIA, mais qui seraient, en fait, les « queues » des placements faits à la Bundesbank  au taux de 5% pour la réunification de l’Allemagne !...

 

Et que « Manu » n’oublie pas que la Garde Républicaine doit recevoir le général « Deux-Villes-Liées » au Garde-à-vous car ce n’est pas tous les jours qu’un "retraité-démissionnaire" vient chercher un chèque de 7 milliards d’euros pour la Défense Nationale de mon pays !...

 

« L’ami-Râle »

 

 

M. Jean-Charles Duboc

à

DICOD

60 boulevard Général-Martial-Valin
CS21623
75509 Paris Cedex 15

 

 

Commandant,

 

Je suis un ancien pilote de ligne de la compagnie Air France (captain B747/200) bien connu dans le milieu aéronautique pour avoir observé avec mon équipage un gigantesque OVNI au-dessus de Paris le 28 janvier 1994.

Cette remarquable observation m’a valu de participer à de nombreuses émissions de radios et de TV et à des conférences dont celle du National Press Club, à Washington, en novembre 2007.

J’ai aussi témoigné, en 2001, pour le film « Le Secret Américain », au côté du général Bernard NORLAIN, ancien chef d’État-major de l’Armée de l’Air, et raconté cette rencontre au DICOD, à la même époque, pour une émission radio destinée à nos soldats en Opérations en ex-Yougoslavie.

 

Mais j’ai d’autres occupations comme le projet Euroclippers de grands voiliers-écoles, assez semblable au projet de l’association du « Grand voilier-école » présidée par l’Amiral Pierre-François FORISSIER.

Personnellement, je privilégie la construction de voiliers-écoles du type « Stad Amsterdam » ainsi qu’une exploitation commerciale destinée à des croisières de luxe sachant que les convoyages océaniques présentent un remplissage très faible qui permet de réduire sensiblement les prix à la journée (96 euros au lieu de 250 euros/jour) et d’offrir ainsi à des étudiants et à des lycéens la possibilité de croisières hauturières à un prix abordable.

Ce projet a été retenu par M. Édouard PHILIPPE, Premier ministre, et transmis à M. Yves LE DRIANT, ministre de l’Europe et des Affaires Étrangères.

 

Mon autre principale activité de retraité est la lutte contre la corruption.

J’ai dénoncé au ministère des Finances, il y a des années, le détournement des indemnités de la guerre du Golfe virées à la France en 1991 par le Koweït, les Émirats Arabes Unis et l’Arabie Saoudite, et qui se montent à environ 7 milliards de dollars de l’époque, soit 18 milliards d’euros en valeur actuelle.

 

Vous trouverez, avec la présente, un courrier que je viens d’envoyer aux Ambassadeurs en France du Koweït, des Émirats Arabes Unis et d’Arabie Saoudite, accompagné du livre « Les milliards disparus de la Guerre du Golfe 1991 », disponible sur Amazon en langue arabe (ISBN-13 : 978-1975743505).

Le dossier a eu un certain succès dans le monde arabe puisque un texte de présentation a permis 30.000 connexions les trois premiers jours.

 

Le livre « Les milliards disparus de la Division Daguet » (ISBN-13 : 978-1503038011) est disponible en langue française, depuis deux ans, sur Amazon, et une mise à jour et une réédition sont prévues prochainement.

 

A ce détournement de fonds s’ajoute une escroquerie à 23 milliards de dollars sur les fonds destinés à l’extinction des puits de pétrole en feu au Koweït en 1991.

C’est l’affaire Basano/Ferrayé qui est très bien documentée sur le web.

 

D’autre part, d’après le roman « Opérations Juliette-Siéra » de « I-Cube », un fiscaliste et romancier anonyme, les fonds auraient été récupérés, en partie, sur demande de Nicolas Sarkozy puis placés dans le « Grand Emprunt 2010 » qui est maintenant dénommé « Plan d’Investissement pour l’Avenir ».

 

Plan Investissements d'avenir (PIA) :

http://www.caissedesdepots.fr/investissements-davenir

 

Sur le site de la CDC, là où l’on trouve les fonds récupérés sur le détournement des milliards de la Division Daguet (7 milliards $ valeur 1991, soit 18 milliards d’euros en valeur actuelle), et sur l’escroquerie sur l’extinction des puits de pétrole en feu (23 milliards de dollars 1991 soit 60 milliards en valeur actuelle) - ce qui représente un total de 78 milliards d’euros en valeur actuelle - il est possible de trouver des informations intéressantes :

 

EXTRAIT : « Doté de près de 57 milliards d'euros, le Programme d'Investissements d'Avenir (PIA), piloté par le commissariat général à l'Investissement, a été mis en place par l'Etat pour financer des investissements innovants et prometteurs sur le territoire, avec un principe de co-financement pour chaque projet.

 

 Les 57 Md€ consacrés par l'Etat aux investissements d'Avenir ont été mobilisés en trois temps :

 

en 2010, 35 Md€ ont été dédiés à la première vague (PIA1)

en 2014, le PIA a été renforcé et s'est vu allouer une enveloppe complémentaire de 12 Md€ (PIA2)

en 2016, 10 Md€ supplémentaires ont été dédiés au PIA

 

Ce qui donne :

23 Md€ confiés
14,2 Md€ engagés
8 Md€ investis
 »

 

Il y a apparemment encore quelques « beaux milliards » à récupérer pour la Défense, puisqu’il y a 45,2 milliards d’euros confiés, engagés et investis, sur 57 milliards du PIA.

Le solde positif est ainsi de 11,8 milliards d’euros.

 

Bien sûr, c’est à la Défense de se pencher sur cette affaire, de savoir si les fonds de la « Division Daguet » ont été détournés, et, si c’est le cas, quelles ont été les actions entreprises par les gouvernements successifs pour les récupérer.

Vous pouvez imaginer que s’il y a 11,8 milliards disponibles, une partie, sinon la totalité, pourrait être affectée à la Défense, au ministère de la Sécurité Intérieure, à la Justice et à l’Éducation (Grands voiliers-écoles).

 

Je vous prie d’agréer, Commandant, l’expression de toute ma considération.

 

M. Jean-Charles Duboc

 

—————

Précédent