Guerre du Golfe 1991 : Lettre à Laurent Fabius (I)

24/12/2014 13:43

 

Demande de prime d’aviseur

 

Notre totalitarisme mafieux se porte bien !...

Les courriers aux ministres, et même au Président de la République, se succèdent les uns aux autres pour demander des explications sur les milliards disparus de la Division Daguet !...

C’est un dossier à 7 milliards 600 millions d’euros qui correspondent aux 3,5 milliards $ virés à la France, en 1991, au titre des frais de guerre de l’opération « Tempête du Désert » par les banques centrales du Koweït, des Emirats Arabes Unis et d’Arabie saoudite.

L’information est dans le New York Times du 7 septembre 1992, mais, dans des courriers à l’UNSOR, Christine Lagarde, ministre des finances, et Hervé Morin, ministre de la Défense, affirment qu’il n’y en a aucune trace dans la comptabilité publique.

Où est passé l’argent ?...

J’ai dénoncé cette affaire en janvier 1998 à la BCR du Havre, puis j’ai demandé à presque tous les ministres des Finances qui se sont succédé à Bercy depuis cette époque quelles étaient les conclusions de l’enquête en cours.

Pour faire bonne mesure, j’ai demandé une prime d’aviseur qui permet de lever la prescription des 10 ans !...

Elle a été envoyée, en recommandé avec A/R, à Laurent FABIUS, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, le 29 janvier 2001 et le courrier a été reçu au ministère le 5 février suivant :

 

M. Jean-Charles DUBOC

à Monsieur Laurent FABIUS

Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie

Monsieur le Ministre,

 

J’ai avisé le 19 janvier 1998, avec Monsieur X, la Brigade de contrôle et de recherche des services fiscaux du Havre de ce qui semble être le détournement pour un montant de près de 2,5 milliards de dollars, des indemnités correspondant aux frais engagés pendant la Guerre du Golfe par la MARINE NATIONALE, l’ARMÉE DE l’AIR, ainsi que l’ARMÉ DE TERRE, au titre de la Division Daguet.

Dans le cas où vos services vérifieraient ces informations, il me semble qu’une prime représentant 1% de la somme détournée paraît raisonnable, au vu des informations transmises à vos services. Cela représente environ 200 MF à répartir d’une façon égale entre moi-même et Monsieur X.

Vous trouverez ci-joint le RIB d’un compte bancaire sur lequel il est possible de me verser cette somme, à laquelle j’estime avoir droit, pour ma participation à la lutte contre la grande délinquance financière :

(Photocopie RIB)

Je tiens à préciser que cette prime d’aviseur servira notamment à capitaliser, initialement à hauteur de 7 millions d’euros, la société anonyme EUROCLIPPERS, dont l’objet social sera de construire des grands voiliers-écoles pour les jeunes, dans un but éducatif, et dont vous trouverez le descriptif avec la présente.

Je vous prie de bien vouloir agréer, monsieur le Ministre, l’expression de ma haute considération.

Jean-Charles DUBOC

 

Je n’ai jamais reçu de réponse de « Fafa-l’Empoisonneur » notre brillant « énarquo-mittérrando-mafieux »…

Il aurait dû !...

Cela m’aurait permis de faire construire un ou plusieurs grands voiliers-écoles pour les jeunes !...

Des voiliers qui sont aussi parfaitement adaptés pour faire des navigations thérapeutiques pour personnes en crise existentielle :

http://euroclippers.typepad.fr/mon_weblog/navigations_thrapeutiques_bord_de_grands_voiliers/

Et il pourrait maintenant en bénéficier !...

Parce que, pour l’instant, il n’aura pas d’autre choix que la camisole chimique que vont lui prescrire les psychiatres qui vont s’occuper de son cas.

 

Car, malheureusement, « Fafa-l’Empoisonneur » ferait des bouffées délirantes paranoïaques, comme le divulgue le Réseau Voltaire du 20 décembre 2014 :

Le président François Hollande cherche à remplacer au plus tôt son ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

M. Fabius souffre de la maladie de Parkinson, confirment au Réseau Voltaire deux sources distinctes à Paris. Pour éviter que ne surgissent des tremblements, il prend toutes les 2 heures de la 3,4-dihydroxyphénylalanine (lévodopa). Malheureusement, ce médicament est connu pour ses effets secondaires. Il provoque chez M. Fabius des crises très aigües de paranoïa.

En juillet, le président Hollande lui avait imposé un nouveau secrétaire général au Quai d’Orsay, Christian Masset (ancien conseiller d’Hubert Védrine), avec mission de lui venir en aide. Cependant l’état de santé du ministre s’est considérablement aggravé.

 

Et moi qui pensait que les délires paranoïaques chez les dirigeants politiques étaient réservés uniquement aux dirigeants des systèmes totalitaires !...

Il est vrai qu’on y est…

« Fafa-l’Empoisonneur » va être probablement psychiatrisé !...

Il est vrai qu’il fait partie de la clique mitterrandienne qui a dérobé les indemnités de la guerre du Golfe et qu’il a bien dû prendre sa commission.

Car comment expliquer que son gamin ait pu financer un appartement de 7 millions d’euros alors que c’est un bon à rien branleur reconnu?...

D’où vient l’argent ?...

Y aurait-il des personnes qui lui demandent des comptes sur cette affaire ?...

Je pense en particulier à Manuel VALLS et Christiane TAUBIRA qui ne sont pour rien dans ce scandale qui monte.

Ils ont été avertis par mon dernier courrier à Michel SAPIN et je doute que l’ambiance soit aux festivités dans certains cabinets ministériels.

 

Jean-Charles DUBOC

 

—————

Précédent


Sujet: Guerre du Golfe 1991 : Lettre à Laurent Fabius (I)

Date: 20/05/2015

Par: corinne

Sujet: fabiussala

je cherche désespérément le discours à la TV de Fabius qui nous expliquait pourquoi il fallait faire la guerre du Koweit ; dans mon souvenir il disait en substance : 'c'est pour l'équilibre des peuples du Nord', real politique, comme ils disent

—————