Dossier UMMO : les lettres interdites (I)

27/08/2017 13:41

 

Présentation du dossier UMMO

 

Ummo (dans la transcription espagnole « initiale ») ou Oummo (en prononciation française) est le nom d'une planète hypothétique qui se trouverait à environ 14,4 années-lumière de la Terre d’après les « révélations » faites dans des courriers dactylographiés reçus à partir du milieu des années 1960 en Espagne mais également dans d'autres pays.

Ces lettres auraient été écrites par des membres d'un groupe présent sur Terre, se présentant comme émissaires d'une civilisation extraterrestre, les « Ummites ».

 

Les premières lettres recensées sont celles reçues en 1966 par Fernando Sesma (il y a 50 ans…) animateur d’une association espagnole ésotérique « les amis des visiteurs de l'espace » qui se réunissait à « La ballena alegre » (la baleine joyeuse à Madrid).

De nombreux autres destinataires en recevront par la suite dans plusieurs pays, jusqu'en 2004 en France où le chercheur Jean-Pierre PETIT a affirmé avoir décelé les signes d'une intelligence supérieure — extraterrestre — dans certains écrits ummites qu'il dit avoir reçus.

 

Actuellement, plus de 200 lettres représentant environ 1300 pages de rapports ont été répertoriées.

Cependant, si on en croit une lettre de 1988, il devrait y avoir quelque 3850 pages. Les copies ayant été envoyées à de nombreuses personnes, le total serait de 160 000 pages.

 

Mon sentiment est que nous avons à faire à un canular cosmique qui est un début de communication dune civilisation extraterrestre avec des Terriens.

A moins qu’ils ne soient, en fait, des voyageurs du futur, bien de chez nous ayant été en contact avec une civilisation aliène !...

C’est cette dernière hypothèse que j’ai développée dans les textes « Extraterrestres : l’hypothèse de la planète des Bonobos ».

 

Aussi, la lecture de ces lettres doit être extrêmement critique de façon à mettre de côté tout ce qui est irréaliste. Pour ma part, je ne retiens qu’environ la moitié des textes comme d’authentiques informations nous présentant de nouveaux paradigmes scientifiques, même s’ils peuvent être incomplets.

 

Et puis, il y a quelques chose de franchement gênant dans le dossier UMMO !...

 C’est l’observation d’un OVNI au-dessus de Teruel qui a été faite en juillet 1985 par le vol Iberia 1331 en route de Barcelone à Madrid.

Dans cette observation, l’OVNI, vraisemblablement un vaisseau ayant des capacités de navigation galactique, présentait un « H » bien dessiné, avec une barre au milieu, sur la partie inférieure.

C’est le sigle qui est toujours présent sur les lettres Ummites.

 

Je m’intéresse de nouveau au dossier UMMO tout simplement parce que j’ai commencé à rédiger des analyses sur la psychopathologie des leaders politiques.

Nous avons en effet reçus des courriers traitant notamment des dysfonctionnements de nos sociétés et des pathologies mentales qui sous-tendent les horreurs guerrières et la barbarie récurrente de l’espèce humaine.

 

Ces courriers n’ont pas été classés d’origine UMMO par le groupe qui les a analysés.

Pour quelles raisons ?...

 

Je les retire de la poussière car ils présentent des explications originales aux effroyables comportements humains notamment lors des épisodes totalitaires de notre Histoire.

Des explications que l’on ne trouve pas dans la littérature actuelle de nos psychologues, tout du moins officiellement…

 

Aussi, je mets en ligne ces textes tels qu’ils figurent dans mes archives, c’est-à-dire en photocopies.

Ils sont disponibles pour être analysés, discutés.

Les textes disponibles et leurs interprétations sont celles des expéditeurs et des lecteurs, et n’engagent qu’eux-mêmes.

 

Bonne lecture à tous !...

 

Jean-Charles Duboc

 

 

Les textes ci-dessous, et leurs interprétations, sont celles des expéditeurs et des lecteurs, et n’engagent qu’eux-mêmes.

 

Le premier texte repris, photocopié dans mes archives, présente une analyse très intéressante sur le « sado-masochisme » ignoré, l’un des trois facteurs de désastre.

 

 

—————

Précédent