Craquements… (I)

31/05/2014 00:17

 

Les chefs d’État-major vont-ils démissionner ?...

 

Ça commence vraiment à chauffer !...

En fait, ça gueule très fort !...

Le général Vincent Desportes, ancien directeur de l’École de guerre, vient de s’y mettre !...

Je vous recommande la vidéo « L'honneur des chefs militaires, c'est de dire non !...  »

  Mieux vaut tard que jamais.

Car les chefs militaires auraient dû démissionner en 1991 lorsqu’ils ont appris que François Mitterrand avait dérobé les 3,5 milliards de dollars virés à la France par le Koweït, l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes-Unis, au titre des frais de guerre de l’Opération « Division Daguet » !...

Mais ce n’était pas dans l’air du temps de provoquer une telle rupture.

Les militaires se contentant, à l’époque, d’être ῝aux ordres῝ du pouvoir politique.

C’était il y a 23 ans, et le général de division Vincent Desportes n’était pas ῝aux commandes῝ et encore moins capable de s’exprimer dans les médias et d’être écouté.

Mais les temps ont changé.

Le général Desportes est devenu le symbole de la liberté d’expression des officiers.

Et là, il y a beaucoup à faire !...

Ingénieur, titulaire d'un DEA de sociologie, d'un DESS d'administration des entreprises (CAAE), docteur en histoire, le général Desportes est aussi breveté de l'École supérieure de guerre et diplômé de l'United States Army War College, équivalent du Centre des hautes études militaires pour l'armée des États-Unis.

Il est de la promotion Général de Linarès (72-74) et enseigne la stratégie à l'école des affaires internationales (Sciences Po Paris).

Une véritable ῝pointure῝ doté d’un fort caractère !...

Et je n’hésite pas à le qualifier de « philosophe-guerrier » ou de « guerrier-intellectuel ».

D’ailleurs, il est codirecteur, avec Jean-François Phelizon, de la collection « stratégie & doctrines » aux éditions Economica, et renoue avec une pratique d’officiers écrivains qui est encore très vivace aux États-Unis.

Un profil psychologique qu’il est urgent de retenir dans la sélection des officiers de nos écoles militaires.

Car l’avenir passera par la création d’une élite de guerriers farouchement attachés à leur liberté, mais aussi à celle des simples citoyens !...

Des hommes prêts à se battre et à s’opposer à toute dérive mafieuse ou totalitaire de nos dirigeants politiques !...

Car il s’agit bien de cela !...

 

D’ailleurs, le général Vincent Desportes a été mis sur écoute par la Direction Centrale du Renseignement Intérieur en 2010 !...

Placé sur écoute, comme un véritable criminel potentiel !...

C’est vraiment n’importe quoi !...

Faut-il rappeler aux officiers de la DCRI, tout du moins aux militaires, qu’ils doivent refuser un ordre lorsque celui-ci est contraire à leur conscience ?...

Faut-il aussi leur rappeler que l’article 40 du Code de procédure pénal les oblige à transmettre sans délai au procureur de la République les informations qu’ils détiennent sur un crime ?...

Et les indemnités de la guerre du Golfe détournées par Mitterrand et sa clique, ils ne sont pas au courant ?...

Pourquoi ne mettent-ils pas sur écoute les crapules qui ont fait le coup avec l’arsouille ?...

C’est quand même facile de mettre sur écoute « Déesse-Khâ », ministre de l’Industrie en 1991, qui est à la base de l’escroquerie à 22 milliards de dollars réalisé lors de l’extinction des puits de pétrole en feu au Koweït !...

C’est l’affaire « Basano-Ferrayé ».

Il ne faut quand même pas oublier, qu’avec sa part du gâteau, il a réussi à acheter le fonds Anatevka qu’il espérait capitaliser à hauteur de 2 milliards de dollars.

Pas de chance, le ῝pot aux roses῝ est découvert !...

Pourquoi, le DCRI n’a-t-elle pas mis sur écoute « Roulant-du-Mât », l’avocat tordu, ancien ministre des affaires étrangères, et inséparable de l’Arsouille ?...

Pourquoi la DCRI n’a-t-elle pas mis sur écoute « Mi-Shell-Char-Ass », le « Porc à gros cigare et grosses bretelles » comme l’appelait le journaliste Jean-Edern HALLIER curieusement décédé d’un accident de vélo au petit matin ?...

Il est vrai que JEH était le fils d’un général, héros de la Première guerre mondiale, et qu’il savait beaucoup de choses !...

Alors, mettre sur écoute le général Vincent Desportes me semble complètement suicidaire de la part des fats et des incapables qui sont au pouvoir depuis trois décennies !...

Car, un jour ou l’autre, le général Desportes pourrait bien faire payer très cher l’addition à une classe politique totalement mafieuse.

Le moment approche.

 

Pour revenir à la DCRI, et à la loi de programmation militaire (LPM), je me demande comment les Députakrouilles ont pu voter une loi qui donne au renseignement la possibilité d’écouter et d’enregistrer les communications téléphoniques et internétiques des citoyens sans aucun contrôle.

En effet, adopté mardi 10 décembre 2013, l’article 13 de la LPM étend l’accès administratif aux données de connexion et de géolocalisation.

La porte est ouverte à la surveillance généralisée sans aucun contrôle judiciaire.

On ne voit cela que dans les systèmes totalitaires.

Est-ce la peine de payer un député 12.870 euros par mois pour qu’il soit simplement chargé de flatter l’égo du président du club de pétanque de Trifouilly-en-Caux ?...

Plus besoin de NKVD, ou de Stasi !... Les mouchards électroniques peuvent surveiller n’importe quoi, et n’importe qui !...

Il n’y a aucun homme de loi, aucun député, aucun simple citoyen, qui aura la possibilité de prendre connaissance des écoutes et des enquêtes en cours !...

Ces écoutes seront faites par des individus qui seront les mêmes que ceux de la flicaille des pays totalitaires, mais avec d’autres moyens !...

Leur philosophie étant : « Je suis le plus beau, le plus kon intelligent, et je peux écouter qui je veux, sans aucune contrainte !... ».

Quel monde préparons-nous pour nos enfants ?...

 

Toujours est-il que les tensions entre l’État-major des armées et le pouvoir politique ne vont pas s’arranger.

Le pays est tout simplement en faillite et nous allons encore emprunter cette année 185 milliards d’euros pour maintenir le niveau des dépenses publiques et les ῝avantages acquis῝ de la protection sociale.

Nous assistons aux craquements de notre ῝totalitarisme mafieux῝.

Le réveil sera dur.

Dans deux ans, nous serons au niveau du Portugal avec l’obligation de sabrer dans les retraites, la protection sociale, etc…

La conséquence prévisible, pour l’instant, est celle de l’évolution vers un autre système totalitaire, du type ῝peste brune῝.

Il est encore temps de se ressaisir, mais la structure mafieuse est très résistante.

Très peu osent s’y opposer.

Le général Vincent Desportes fait partie de ceux-là.

 

Jean-Charles DUBOC

Parti de la mer – Normandie

 

—————

Précédent


Sujet: Craquements… (I)

Date: 18/10/2014

Par: RonnieKi

Sujet: nike air max tn requin pas cher http://www.supremilated.com/


—————